Plat réconfort par excellence, le mijoté est ce dont on a naturellement envie à cette période de l’année. Il se prépare à l’avance, cuit lentement et longtemps, sans compter qu’il embaume la maison d’odeurs alléchantes… de quoi réchauffer toute la maisonnée! Qu’on le prépare à la mijoteuse ou au four, le mijoté vous permettra de simplement profiter à leur du repas. On vous propose quelques conseils pour réussir vos mijotés!

Sélectionner la bonne cocotte

Pour la cuisson des mijotés au four, il est essentiel de choisir une cocotte disposant d’un couvercle étanche. C’est le principe même d’un mijoté : si le couvercle ferme mal, du liquide s’évaporera pendant la cuisson et votre viande risque de brûler plutôt que braiser. Le nec plus ultra demeure les cocottes en fonte émaillée puisqu’elles retiennent la chaleur et la répartit uniformément.

art-du-mijote-cocotte

Choisir la bonne coupe de viande

Lorsqu’on cuisine un mijoté, c’est le temps d’utiliser des coupes de viandes plus coriaces qui s’attendrissent par une cuisson lente. On choisit les coupes provenant de l’épaule, du jarret et de la poitrine. Voici quelques exemples de bons choix : rôti d’épaule, rôti de côtes croisées, rôti de palette, haut de palette ou de bas de palette, cubes à ragoût, rôti de pointe de poitrine.

art-du-mijote-choisir-viande

Décongeler la viande

Avant de vous lancer dans la préparation d’un mijoté, assurez-vous d’avoir bien fait décongeler vos viandes. Une fois décongelées, épongez-les avec du papier absorbant pour retirer l’excédent d’eau.

Assurez-vous d’avoir la bonne méthode en lisant notre article expliquant comment décongeler vos viandes surgelées Alimentation L’Épicier.

Faire dorer la viande et l’oignon

Voilà peut-être le conseil le plus important pour que vos mijotés aient du goût! Faire dorer la viande au poêlon avant de l’ajouter à la mijoteuse ou un à votre mijoté est primordial pour développer des sucs de cuisson et par la bande…de la saveur! Cette étape est cruciale pour obtenir une sauce goûteuse. Même chose pour vos oignons, faites-les caraméliser en même temps que votre viande afin qu’ils développent de la saveur.

art-du-mijote-dorer-viande

Utiliser de la farine pour épaissir

Si vous désirez obtenir une sauce épaisse, roulez tout simplement vos cubes de viande dans de la farine avant de les saisir. Secouez-les toujours avant de les déposer dans la poêle pour retirer l’excédent.

Mettre la bonne quantité de liquide

L’idéal est de verser du liquide jusqu’à la moitié de la hauteur de la viande. Si l’on en met trop, on fera perdre beaucoup de saveur à notre sauce. On ne s’inquiète pas, car la viande relâchera aussi des jus pendant la cuisson. Pour le liquide, on peut tout simplement utiliser de l’eau, du bouillon, du vin ou même de la bière.

Intégrer les bons légumes au bon moment

Tous les légumes peuvent très bien s’intégrer à un mijoté, à condition de les ajouter au bon moment. Les légumes racines comme les pommes de terre, les carottes, le panais et le navet s’insèrent dès le début de la recette, car ils supportent très bien les longues cuissons. Les patates douces, les courges et les haricots jaunes ou verts s’ajoutent, quant à eux, en mi-cuisson. On réserve les légumes plus délicats pour la fin de cuisson comme le brocoli, le chou-fleur, les poivrons ou les courgettes, sans quoi, ils perdront toute leur saveur et leur texture.

Terminer la cuisson au bon moment

Quand un mijoté est-il prêt? Lorsque la viande se défait facilement à la fourchette, sans résister et que vos légumes sont tendres. Trop cuire ne sert généralement à rien.

Assaisonner généreusement

N’ayez pas peur d’aromatiser vos plats mijotés avec des épices. Comme il cuira longtemps, les épices sont nécessaires pour donner du goût et s’imprégner dans la viande. Vous ne pouvez pratiquement pas « trop » en mettre. À la fin, rectifiez l’assaisonnement.

Rehausser vos mijotés d’herbes fraîches

Pour donner un petit coup d’éclat à vos plats mijotés et les rendre colorés et appétissants, ajoutez des fines herbes fraîches au moment de servir. Du persil ciselé, des feuilles de basilic ou de la ciboulette donneront un effet fraîcheur instantané, car malgré qu’ils soient délicieux, les mijotés manquent parfois de couleurs.

Pour en savoir davantage sur quelle herbe utiliser, consultez notre article sur les fines herbes incontournables.

art-du-mijote-herbes

On retrouve les mijotés dans toutes les cuisines du monde ou presque! Voici quelques recettes de mijotés classiques.

Bœuf bourguignon
Des cubes de bœuf, des champignons, des oignons perlés et une sauce au vin rouge… on se croirait en bourgogne!

Recette de bœuf bourguignon classique

Pot-au-feu
Du bœuf, des légumes racines, un bon bouillon… rien de plus classique et réconfortant!

Recette de pot-au-feu classique

Tajine
Le mijoté traditionnel de la cuisine berbère.

Recette de tajine de poulet au citron confit

Cari
Le mijoté aux saveurs indiennes.

Recette de cari d’agneau à l’indienne

Osso buco
Les Italiens aussi ont leur mijoté! Rien ne vaut ces jarrets de veau longuement mijotés dans une sauce tomate accompagnée d’une classique gremolata!

Recette d’osso buco à la milanaise

Sources :
https://www.coupdepouce.com/cuisine/saisons-et-fetes/dossier/mijotes-et-braises-pour-soupers-d-hiver
https://www.recettesjecuisine.com/fr/themes/mijotes-et-braises/
https://www.journaldemontreal.com/2017/11/22/quest-ce-qui-mijote
https://www.fraichementpresse.ca/cuisine/trucs-astuces/8-trucs-ameliorer-plats-mijoteuse-comfort-food-1.3382692